Jeudi, 23. Octobre 2014
Envoyer Imprimer PDF
Bookmark and Share

Aeroplans - Rafale MLALe projet « Aldebaran » initié par le Centre National d’Etudes Spatiales CNES et les agences spatiales allemande et espagnole a l’ambition d’utiliser l’avion Rafale pour mettre sur orbite de petits satellites de 50 à 300 Kg. Les sociétés EADS Astrium et CASA, Dassault, Snecma, SPS, SME et BERTIN sont également de la partie.

Le concept de micro-lanceurs aéroportés (MLA) n’est pas nouveau. Que ce soit aux Etats-Unis (projets Notsnic, ASAT et Pegasus), en Russie (Kontact) et même en France (Eclat et Milan). Il faut dire que l’idée est plutôt séduisante. En effet, les intérêts opérationnels comme économiques sont énormes puisque l’on évite la mise en place d’une structure lourde pour de tels lancements. De plus, aucun lanceur ne doit être développé puisque l’on utiliserait un appareil existant.

Aeroplans - Rafale Marine

D’un point de vue technique, deux options s’offrent aux protagonistes. La première est d’utiliser un Rafale opérationnel  et son point d’emport habituel. L’idée d’un lanceur monocorps permettrait de placer sur orbite des charges allant jusqu’à 50 Kg selon les premiers résultats. Cependant, les désirs du CNES voudraient que le Rafale puisse placer des satellites de classe Myriade pesant 150 Kg. Les équipes de Dassault Aviation travailleraient donc à l’élaboration d’une configuration tricorps tirant pleinement parti de la capacité d’emport de l’appareil. Le corps central serait alors complété par deux corps latéraux servant à la propulsion (à propergol solide).

L’exploitation opérationnelle du MLA sera peut-être un pas vers la bonne réalisation de nos ambitions sur le champ de bataille. En effet, de part son faible coût d’exploitation (bâtiment d’intégration, aéronef, satellite, lanceur et zone de remplissage des ergols), le MLA nous permettra peut-être dans l’avenir de déployer plus de moyens opérationnels au service de la défense nationale. Ceci sans oublier toutes les autres missions de lancement court qui pourront certainement intéresser différents protagonistes. Un bel exemple que la puissance de recherche française est toujours aussi forte dans ce domaine stratégique. Reste maintenant à savoir si ce projet va se concrétiser ou non.

Tags: CNES | dassault | europe | lanceur | MLA | puissance | rafale | satellite | stratégie

Commentaires  

 
-2 #1 Nouvelle technique nouveau lanceur gratuitBLAZUN Georges 21-09-2009 15:51
Bonjour,

APPEL, aidez-moi réaliser ce nouveau lanceur il est quasiment gratuit!!!

LA QUESTION AUX RESPONSABLES DE LANCEURS SPATIAUX???

Quel est la vrai raison des SCIENTIFIQUES de continuer lancer cher???
Visiblement, nos SCIENTUFIQUE preferent un lanceur très cher et de gacher des tones propergol au lieu lancer gratuitement???

Même question à nos petits enfants impliqués par leurs jeux et qui changeraient pour ce nouveau lanceur???

À QUI ENCORE LA FAUTE???

Georges BLAZUN par son statut est CONCEPTEUR-INVENTEUR dans la dans tous les DOMAINES TECHNOLOGIQUES, propose aux dirigents un nouveau lancement économiques des navettes spaciales, en propergol (98%) quatre vingt dix-huit pour cent moins cher par rapport aux vieux système de 60 ans venant des temps d’Hitler.

À ce propos: à cet époque on lancait déjà les fusés par les rails qui pouvait encore évoluer, cependant nos SCIENTIFIQUES ont décidés pour toujours de ne rien faire pour être moins cher

Je propose aux PHILOSOPHES et SCIENTIFIQUES se souvenir de la citation en analysant mot par mot: “LE JOUR OÙ LA SCIENCE COMMENCERA À S\'INTERESSER AUX PHÉNOMÈNES NON-PHYSIQUE, ELLE FERA PLUS DE PROGRÈS EN UNE DÉCENNIE QUE DANS TOUS LES SIÈCLES DE SON EXISTENCE\".

Sans contestation possible, la SCIENCE nous a convainçu que la RECHERCHE SCIENTIFIQUE aveuglement pointe son microscope coté opaque (PHÉNOMÈNES-PHYSIQUE), toutes les autres solutions sont automatiquement s exclus, la SCIENCE se permet un espace de temps de plusieurs siècles, tandis que la RECHERCHE-INVENTIVE a un potentiel réaliser concept choisi en temps réel, pour les SCIENTIFIQUES une telles solution est inaccessible.

Pour ce concept je ne demande aucune compesation financière sauf de garder la paternité inventive, il me suffit un mois sur place pour construire un modèle reduit pour être aussitôt opérationnelle, avec ce nouveau mode de lancement plus de limitation de poids ni de volumes, quasimment gratuit

Si vous avez des questions à me poser, n\'hesitez pas à georgesblazun@g mail.com
Je vous envoies amicalement mes salutations Georges Blazun
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir