Mercredi, 22. Octobre 2014
Envoyer Imprimer PDF
Bookmark and Share

Aeroplans - Su-30MKIL’Algérie fait partie de ces pays qui comptent pour la Russie. Elle se trouve de plus en plus exposée aux différentes stratégies occidentales, et notamment gazière. Alors que les Etats-Unis gagnent du terrain avec, par exemple, la vente de F-16 au Maroc, Moscou souhaite contrer cette influence montante de ses concurrents. Pour cela, elle se base sur une coopération historique datant souvent de l’ère soviétique.

Cependant, la vie n’est pas toujours rose pour les Russes en Algérie. Le pays d’Afrique du nord a d’ailleurs rendu quinze chasseurs MiG-29SMT achetés en 2006-2007 à la corporation MiG. Pour cause, les appareils n’étaient pas jugés en état de voler par les experts algériens. Un échec qu’il est hors de question de rééditer pour les Russes. Moscou peut déjà se vanter d’avoir écoulé pour plus de 7,4Md$ d’armement l’année dernière, soit 10% de plus qu’en 2008.

 

Remplacer les MiG-29SMT par des Su-30MKI.Aeroplans - MiG-29SMT

En avril, Rosoboronexport, l’agence russe d’exportation d’armements, a officialisé un nouveau contrat passé avec l’Algérie. Du coup, ce sont seize Su-30MKI/A supplémentaires qui prendront la direction de l’Afrique du nord. Un appareil plus moderne que le MiG-29SMT mentionné plus avant et qui réaffirmera la réputation russe dans la région et mettra un terme aux tensions entre Moscou et l'un de ses plus importants importateurs d'armes.

La famille Flanker à laquelle appartient le Su-30 MKI s’est bien vendue avec notamment un contrat géant en Inde qui opérera bientôt 230 de ces appareils. L’avion est aussi présent en Malaisie qui en possède dix-huit. Ainsi, si les Algériens disent adieu aux 34 MiG-29 Fulcrum prévus initialement ils pourront se consoler avec l’arrivée de ces appareils plus modernes. En ligne de mire, les futurs F-16 marocains qui seront plus à la peine que face aux MiG-29.

Ainsi, l'industire russe va fournir des Su-30 pour une somme équivalente à celle prévue initiallement pour les MiG-29. La société MiG devait livrer 34 MiG 29SMT et MiG-29UBT pour 1,286Md$ mais voit une nouvelle fois un contrat lui échapper. Du coup, c'est le groupe Irkout qui se frotte les mains. Il s'est déjà engagé à produire 28 Su-30MKI(A) pour un montant total de 2,5Md$ pour l'Algérie.

"En cas de signature d'un contrat supplémentaire, les chasseurs seront livrés à partir de 2011, après la mise en oeuvre du contrat actuel en 2010", avait noté le président d'Irkout, Oleg Demtchenko. Par contre, les récents communiqués ne font pas état du problème pour réaliser le transfert du montant du contrat de l'entreprise RSK MiG vers les comptes de AHK "Soukhoï" et les entreprises Irkut. Aux dernières nouvelles, l'argent avait déjà été dépensé par MiG. Irkut pourrait devoir abandonner l'idée de recevoir une avance pour mettre l'accent sur le paiement de l'ensemble du contrat, indique une source de l'agence Rosoboronexport.

Aeroplans - Su-30MKIL’Algérie au cœur de la politique gazière européenne.

L’Algérie est d’autant plus importante pour Moscou que le pays est de plus en plus au centre de tractations internationales et notamment européennes.

En effet, le pays pourrait être progressivement placé au cœur de la politique gazière européenne. L’Europe cherche à devenir plus indépendante face aux approvisionnements d’origine russe par un développement de l’industrie gazière algérienne. A ce jour, la Russie fourni un tiers du gaz européen. Du coup, Alger pourrait devenir un acteur plus privilégié de la politique gazière européenne dans les temps à venir.

Ainsi, le pays riche en hydrocarbures pourrait voir les Européens investir dans ses infrastructures au profit de leurs propres intérêts mais aussi pour le développement du pays, qui augmenterait ses propres réserves ainsi que son tissu économique attenant. Un gazoduc nommé Medgaz est d’ailleurs en construction entre l’Algérie Aeroplans - Su-30MKIet l’Espagne et devrait rentrer en service au milieu de cette année. Un projet qui rappelle le gazoduc Transmed qui approvisionne déjà l’Italie via la Tunisie et la Sardaigne.

Dans un autre registre, le Pentagone s’intéresse lui aussi de plus en plus à l’Algérie. Aux prises avec la franchise d’al-Qaïda au Maghreb, très active sur son territoire et en Afrique sahélienne, l’Algérie est considérée comme en première ligne dans la lutte contre le terrorisme. Au-delà de cet aspect, les Etats-Unis, qui par ailleurs ont déjà vendu des C130 Hercules à Alger par le passé, cherchent à renforcer leur coopération militaire avec ce pays. Reste alors à savoir quels résultats produiront ces différents affrontements entre Russes, Européens et Américains dans ce pays.

Michael Colaone.

A lire aussi : L’échec marocain du Rafale.

 


Aeroplans - MiG-29M2Aeroplans - MiG-29

Tags: algérie | Espagne | europe | F-16 | Italie | maroc | MiG-29 | Russie | SU-30 | USA

Commentaires  

 
0 #1 ComplémentMichael 14-06-2010 07:58
A noter également la vente de Yak-130 Mitten en plus des Su-30 Flanker annoncés. Livraison prévue à partie de début 2011.
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir